L’angiogenèse : une autre piste ?

0

Toute tumeur est dépendante de la création de nouveaux vaisseaux sanguins pour se développer. Ce processus s’appelle l’angiogenèse.Des études ont démontré la possibilité d’empêcher la tumeur cancéreuse de créer un nouveau réseau de vaisseaux sanguins nécessaires à sa croissance et à la formation des métastases.

En effet, la formation des vaisseaux sanguins dans une tumeur est contrôlée par certains produits chimiques fabriqués par la tumeur elle-même. Le rôle de ces agents chimiques est de permettre aux cellules de réparer les vaisseaux endommagés ou d’en générer des nouveaux. Si ces agents chimiques peuvent promouvoir l’angiogenèse, à l’inverse ils peuvent aussi stopper ce processus; on appelle alors ces agents chimiques des inhibiteurs angiogéniques.

De même, encore plus que les autres cellules, les cellules cancéreuses ont besoin, pour rester vivantes, d’oxygène et de ressources nutritives apportées par le sang. C’est pourquoi les tumeurs sont très vascularisées.Le rôle de ces inhibiteurs est d’asphyxier, de priver les cellules cancéreuses de ces apports fournis par le sang.

Environ 20 inhibiteurs angiogéniques sont actuellement à l’étude dans des traitements thérapeutiques de phase I et de phase II.Des premiers résultats ont démontré qu’une tumeur cancéreuse dont les cellules ont été “affamées” par la suppression des vaisseaux sanguins nécessaires à leur survie diminue jusqu’à pouvoir devenir un point microscopique.

[

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici