Nom d'utilisateur :   Mot de Passe :

 
Grand public
Le Gercor
Informations Générales sur le Cancer
Les Types de Cancer
Les Traitements
Les Conseils Pratiques
Professionnels
Recommandations
Thérapeutiques
- Référentiels Gercor
- Hématologie maligne
Résumés des Protocoles Gercor
Résumés Protocoles Gercor non promoteur
Les Publications
 


 
Cancer bouche et gorge
Cancer colorectal
Cancer endomètre
Cancer estomac
Cancer foie
Cancer larynx
Cancer ovaire
Cancer pancréas
Cancer peau
Cancer poumon
Cancer prostate
Cancer rein
Cancer sein:
  > Généralités
  > Prévention
  > Traitements
  > Effets secondaires
  > Reconstruction
Cancer testicules
Cancers col de l'utérus
Cancer vessie
Tumeurs et métastases
Tumeurs système nerveux central
 

 

Introduction
Les cancers de la bouche et de la gorge s'appellent aussi cancers oraux ou cancers des VADS (VADS signifiant Voies Aéro-Digestives Supérieures).

Les causes du cancer de la bouche et de la gorge
Ce type de cancer touche plus particulièrement les hommes déjà âgés.

Les causes ne sont pas exhaustives mais le plus souvent les deux origines sont le tabac et l'alcool, en particulier lorsque les deux facteurs sont cumulés. Les cancers de la joue ou des lèvres touchent aussi les fumeurs de pipe.

[retour]

Les symptômes
Généralement, les premiers symptômes détectables par un dentiste ou le médecin traitant sont des ulcères ou aphtes souvent non douloureux situés dans le fond de la bouche ou sur la langue. Leur caractéristique principale est qu'ils ne se résorbent pas après des soins locaux. Parfois, ces lésions peuvent provoquer des saignements.

L'autre symptôme d'un cancer de la bouche ou de la gorge peut être le gonflement des ganglions du cou dès lors que ce gonflement dure plus de 3 à 4 semaines après un premier traitement par antibiotiques.

[retour]

Diagnostic et traitements
Après un examen approfondi de la bouche et de la gorge sous anesthésie locale soit par toucher du doigt soit par un tube flexible introduit dans le nez, il est possible de diagnostiquer un cancer ; pour plus de certitude, une biopsie est indispensable.

Les traitements préconisés sont en général très efficaces si le diagnostic est précoce. C'est pourquoi il est impératif de consulter un médecin dès que les symptômes décrits ci-dessus persistent.

La chirurgie est le traitement le plus employé ; elle peut être complétée par une radiothérapie administrée en général par voie externe ; mais parfois aussi, un implant radioactif peut aussi être posé afin de limiter les effets de la radioactivité sur les zones avoisinantes de la localisation tumorale.

La tendance actuelle est de limiter la chirurgie mutilante en utilisant des combinaisons de radiothérapie et de chimiothérapie.

[retour]

Plus d'informations, consultez notre rubrique "les liens utiles"