Nom d'utilisateur :   Mot de Passe :

 
Grand public
Le Gercor
Informations Générales sur le Cancer
Les Types de Cancer
Les Traitements
Les Conseils Pratiques
Professionnels
Recommandations
Thérapeutiques
- Référentiels Gercor
- Hématologie maligne
Résumés des Protocoles Gercor
Résumés Protocoles Gercor non promoteur
Les Publications
 


 
Surveillance post-thérapeutique
Cancer et rechute
Phases psychologiques
Mieux vivre son cancer
Soutien psychologique
Patient et proches
Exercices physiques et massages
Médecines parallèles
Soins palliatifs
Droits administratifs et sociaux
Textes légaux
 

 

Introduction
Bien que les façons de vivre la maladie varient d'un patient à l'autre, il existe plusieurs méthodes pour gérer au mieux l'annonce du diagnostic.

Nous donnerons ici quelques conseils afin d'aider chaque patient et sa famille à aborder les diverses étapes de la maladie.

[retour]

Rechercher les informations
Il est conseillé, après avoir appris le diagnostic par le médecin, de s'informer sur le type de cancer ainsi que sur les traitements auprès d'un spécialiste oncologue. Il faut définir toutes les questions que le malade se pose.

En effet, un patient bien informé dès le début participe souvent beaucoup plus activement au traitement.

D'une manière générale, l'information lui permet de mieux se préparer mentalement aux prochaines phases du traitement.

Par contre, il faut aussi savoir prendre du recul vis-à-vis des idées reçues de tous ceux, non spécialistes, qui ont vécu un cancer, l'épreuve du cancer, etc...

[retour]

Chercher les conséquences du cancer dans la vie du patient
Il s'agit ici d'une réflexion plus psychologique où le patient peut penser sa maladie comme un changement de vie. Un accompagnement dans cette réorientation est alors nécessaire.

[retour]

Le soutien de la famille, des amis ou d'un groupe d'entraide
Il est indispensable que le patient puisse trouver du soutien chez sa famille, ses amis ou auprès d'un groupe d'entraide. Ce soutien permet en effet au patient de mieux supporter la présence de la maladie, de s'adapter aux conséquences et le stimule dans son envie de guérir.

[retour]

La volonté de se battre
Lorsqu'un patient aborde sa maladie dans la confiance vis-à-vis de son médecin, en vivant positivement les phases de son traitement, il supporte généralement mieux les effets secondaires causés par la maladie.

A l'opposé, il est impossible de forcer un patient à se battre si son moral est entamé. C'est ici que le soutien familial est essentiel.

Il est également indispensable d'aider le patient à retrouver son équilibre psychique après l'annonce du diagnostic. Car trouver les moyens personnels pour s'adapter à sa nouvelle condition et recouvrer un mental positif ont une influence capitale sur sa qualité de vie.

La réussite d'un traitement ne dépend pas en effet uniquement des données médicales et du degré de gravité de la maladie mais aussi d'un bon nombre de facteurs tels que l'histoire personnelle, les expériences antérieures, l'anxiété, le déni, l'impuissance ou la solitude.

[retour]

Ne pas hésiter à demander une aide psychologique
Le patient a tout intérêt à avoir recours à l'aide d'un psychologue sous forme d'entretiens individuels afin :

  • d'apprendre à mieux gérer ses angoisses,
  • d'apprendre des techniques de relaxation,
  • d'améliorer la communication avec ses proches,
  • de trouver en soi des forces jusque là inconnues.

[retour]

Plus d'informations, consultez notre rubrique "les liens utiles"